Febbraio 21, 2024

GExperience

Se sei interessato alle notizie italiane Today e rimani aggiornato su viaggi, cultura, politica, situazione pandemica e tutto il resto, assicurati di seguire Life in Italy

La France impone l’estremismo e il prodotto italiano à l’Euro

La France impone l’estremismo e il prodotto italiano à l’Euro

Medaglia Maladroits et brouillons une bonne partie de la soirée vendredi, les Bleus ont empoché la victoire in extremis en Italie, à Bologna, après prolongation (78-77). Il loro secondo successo in due partite nel quadro della loro preparazione per l’Euro (1-18 settembre in Germania). Lors d’une fin de match qu’il se sont inutilement Complequée par leur maladresse extrême aux lancers francs (22/35, 9 manqués sur 13 dans les seven dernieres minutes, prolungamento incluso), lessur hommeset on leur superiorité athlétique pour trouver la solution Face à une equipe Italienne qui a peu à peu décliné physique.

9

Les Bleus ont enchaîné un neuvième succès de rang face à l’Italie, qui n’a plus dominé la France depuis deux match amicaux en août 2008 a Bormio. Vincent Collet n’a donc encore jamais perdu sous son mandat face aux Italiens.

La luce viene dall’attività di Timothé Luwawu-Cabarrot, dall’efficacia di Elie Okobo (11 punti) nel ruolo di detonazione offensivo sorti du banc. Ainsi que de trois intérieurs français. Guerschon Yabusele (11 punti, 4 rimbalzi, 4 fautes provoquees) fut décisif en fin de rencontre, Rudy Gobert ultra-aggressif malgré ses ratés derrière la ligne de réparation (15 punti, 12 rimbalzi, 12 rimbalzi), et Vincent Poirier intenable (14 Punti, 13 rimbalzi, record sous le maillot bleu) tant dans l’impact ofensif que dans la dissuasion, consentendo aux siens de creuser leur premier écart à l’entrée (53-60, 32e).

READ  la Juve ferma il Milan

22 palline perdue

Les hommes de Gianmarco Pozzecco, emmenés par un Simone Fontecchio irresistible (24 punti, 9/18, 4/9 a 3 punti, 5 rimbalzi), et un Danilo Gallinari sorti de sa boîte en fin de rencontre pro long point décrocher à pro 3 Punti (13 punti), ont pourtant eu quatre opportunités, dans les deux dernières minutes de la prolongation, de repasser devant, sur des shoots et lay-ups di Nico Mannion et Marco Spissu. Tous ont ricoché sur l’arceau, et Guerschon Yabusele a arraché le rebond offensive décisif après un ultimate rate de Rudy Gobert… derrière la ligne des lancers francs.

Les Français ont ainsi survécu à une soirée à 22 balles perdues, où le jeu d’attaque aura beaucoup manqué de fluidité, et où l’adresse était aux abonnés assentes à (4/19 punti). Ce qui a de quoi inquiéter le sélectionneur. Ou le rassurer, peut-être, au vu de la Grande marge de Progression non dispose encore son groupe, qui retrouvera l’Italie à Montpellier martedì (20:30).