Maggio 29, 2024

GExperience

Se sei interessato alle notizie italiane Today e rimani aggiornato su viaggi, cultura, politica, situazione pandemica e tutto il resto, assicurati di seguire Life in Italy

Sur l’avortement, l’Italie fait un pas en arrière quand le Brésil fait un en avant

Sur l’avortement, l’Italie fait un pas en arrière quand le Brésil fait un en avant

Roberto Menia, senatore de Frères d’Italie, le parti au pouvoir, ha presentato una proposizione de loi qui entend reconnaisance aux embrioni et fœtus «la capacité juridique de tout être humain». Jusqu’alors l’articolo 1 du Code civil stipulait que «la capacité juridique s’acquiert au moment de la naissance. Les droits que la loi reconnoitre en faveur de l’embryon sont subordinate à l’événement de la naissance». Une evolution legislative metrite en danger le droid des femmes a disposer de lur corps. Cela ouvre la voie à des Batailles juridiques, où certains pourauint tenter d’assimiler à un «homicide involontaire» une intervento volontaire de grossesse.

C’est, depuis les élections législatives du 25 September dernier, le quatrième texte de loi inspiré de l’ideologie «pro-vie», emanante da un parlementaire de la maggioranza d’extrême droite. Massimiliano Romeo, le chef du groupe de la Ligue au Sénat, a déposé une loi faisant de l’embryon une «composante à tous effffets du noyau familial», tandis que le berlusconien Maurizio Gaspariac Lasperi Laspari a Procorti » depuis le moment de la conception . Eppure, Giorgia Meloni, chef de l’executif, s’était engagée à ne pas remettre en cas les droits des femmes reconnu dans la loi 194 qui a légalisé l’avortement. Elle laisse habilement ses sbires mener la Bataille culturelle.

Heureusement, sur le front du droit à l’IVG, il n’y a pas que des reculs. Il 17 gennaio, il tout nouveau gouvernement du président de gauche Lula da Silva ha annunciato le retrait du Brésil du consensus de Genève, une coalition d’États adversaire à l’avortement. Alors que l’avortement est quasi interdit au Brésil – il n’est autorisé qu’en case de viol, de risk pour la santé de la mère ou de déformation du œtus –, Lula avait stima en 2021 que l’IVG était droit» Versa le donne.

READ  LOSC : L'Allemagne ou l'Italie Pour Gabriel Gudmundsson