Luglio 19, 2024

GExperience

Se sei interessato alle notizie italiane Today e rimani aggiornato su viaggi, cultura, politica, situazione pandemica e tutto il resto, assicurati di seguire Life in Italy

Jirò.  Giro d’Italia – Geraint Thomas : «Moi aussie, je suis desu du scenario…»

Jirò. Giro d’Italia – Geraint Thomas : «Moi aussie, je suis desu du scenario…»

Les deux premières semaines de ce 106e Giro d’Italia Pour se découvert parfaitment Gerint Thomas (INEOS Granatieri). N’ayant subi aucun contre-coup majeur, le Gallois est deuxième du classement général à 1’08” du Français Bruno Armiri (Groupama-FDJ). Mais il est surtout le mieux place des Grands Favouris, devancant Primos Roglik (Jumbo-Visma) T 2 secondi e João Almeida (UAE Team Emirates) di 12 secondi. Lors de ce 2e jour de repos, Tommaso s’est espresso in conférence de presse. “Moi aussie, je suis desu du scenario, je voulais me testor contre les audres Couriers”explique le vainqueur du Giro di Francia 2019. “Il y avait des jours avec des opportunities, sur le papier, mais par Example quand il ya un gros vent de face, tu ne peux rien faire , mais ça exlique aussi cette situation.”

Geraint Thomas, 2e du classement général de ce 106e Giro

“Je n’ai que deux secondes d’avance sur Primoz Roglic”

“Cette semaine, on va avoir trois grosses étapes de montagne et un contre-la-montre super dur, donc les gens vont devoir saggier quelque exam. On n’a pas le maillot rose, mais je premiersélésément leurenésément le , donc c’est aux autres de bouger pour reprendre du temps, mais on aussi notre façon de courir. On est très confident, on court très bien, on a montré qu’on est l’une des meilleures équipes”Versare Tommasoqui se veut tout de même réaliste sur la situazione o classificazione generale. “Je crois que personne n’est vraiment confortable avec la situation dans laquelle on est, ni Primoz Roglic, ni Joao Almeida, ni moi-même. Je n’ai que deux secondes d’avance sur Primoz, tout Biren peutûrer. il va saggier de gagner du temps, mais moi aussi, et c’est pareil pour Joao.