Giugno 24, 2024

GExperience

Se sei interessato alle notizie italiane Today e rimani aggiornato su viaggi, cultura, politica, situazione pandemica e tutto il resto, assicurati di seguire Life in Italy

Et si Monaco avait cherché à louer… une guillotine aupres de l'Italie et la France?

Et si Monaco avait cherché à louer… une guillotine aupres de l'Italie et la France?

Dans la deuxième moitie du XIXe siècle, lecteurs raffolaient des “Petites nouvelles” di Parigi. Le journal qui les publiait s'attachait le concours d'écrivains célèbres comme Theodore de Banville, François Coppée, Catulle Mendès, Aurélien Scholl, ou encore l'antibois Paul Arène. Parmi eux figurait aussi l'auteur humoriste Georges Courteline. C'est de lui que nous publions aujourd'hui un récit qui concern Monaco. On va y apprendi che il Principe se désole de n'avoir pas de guillotine à sa disposition.

Un video in prigione

“Monaco, come nulla nell'ignore, est non seulement una petite ville très charmante, mais encore una petite ville très complète. Il suffit de chercher un peu pour y trouver un souverain qui passeanou uneerence àtain jou deerence gendarmes qui n'ont été crées et mis au monde que pour concourir à l'abbellissement de la Principauté par la blancheur de leurs la clef, et, enfin, una maison d'arrêt n'ayant jamais donné asile qu'à l'honnête homme qui en est; direttore, je me trompe;

Triplice assassino

« Voici en effet ce qui se passa vers 1873 ou 1874. En ce temps-là, un monegasco, convinto del triplice assassinio, Fut jeté sur la paille des cachots par les vingt gendarmes du pays. La giustizia fut saisy de l'affaire et les jujus se remerend a potaser leur droide. April six mois d'instruction, six semains de discusses et six jours de deliberations secrets, le coupable fud condom, com c'etide de bon Justice, avoir la det tranche. On Avisa au moyen de mettre à esecuzione une punizione sévère mais juste. Toute complete que puisse être la Principauté de Monaco, il lui manque encore bien des Choses, et, notably, une guillotine. En faire construire une tout expres pour une circonstance qui, vraisemblamente, ne se renouvellerait jamais, ça parut un peu extraif. On eut donc l'idée d'en louer une à un voisin, et le Prince de Monaco, cessando un momento de jouer des quadrilles, écrivit au roi d'Italie cette épître, dont je ne garantis pas absolument les term:

READ  Après l'Espagne, viaggio in Italia

mon ser confratello, Se vous avez una ghigliottina et si, in questo momento, vous ne vous en servez pas pour votre use person, vous seriez bien aimate de me la prêter cinq minuti. J'ai au nombre de mes sujets une espèce de fumiste dont j'ai hâte d'être débarrassé, et je compte sur votre compilaisance pour me mettre à même d'en finir avec lui délaplus dans possibile. Ha scelto Tous mes remerciements, et mille à Madame. Principe di Monaco.”

A quoi le roi d'Italie repondit corriere bar corriere:

mon ser confratello, J'ai en effet una ghigliottina a tua disposizione. Je me ferai donc un vrai plaisir de vous la préter. Ça ne vous coûtera que quatorze mille franchi, vu que cette année le suif n'est pas très cher. Amytis. Roi d'Italia.”

Il s'évade et dîne près du procuratore

“Si bon marché que ce fût, c'était encore trop lourd pour la Principauté de Monaco qui a des Principes d'économie. On se retourna donc du côté de la France qui demanda d'abord douze mille après, divers après, divers après Consent à Rabatre Trente sous t , à Boire, à dormir, à jouer au piquet avec son gardien, et ainsi jusqu'au jour où celui-ci, ayant eu una visita à faire et ne lui ayant pourporte son repas, il de serrure wit ser avec la pointe de son couteau et d'aller dîner à l'hôtel le Hazard voulut qu'il se trouvât place à table près du procureur général.

“Que diable faites-vous là? Demanda CE Magistrat avec une suree sorpresa.

READ  Andre Onana si rifiuta di allungare e si avvicina all'Italia

– Mon cher, dit l'autre, c'est un peu raide, on me flank un geôlier qui va voir des femmes au lieu de m'apporter à manger.

– Tout ça, c'est très gentil, reprit le procureur général, mais vous allez me faire le plaisir de rentrer dès que vous auraz pris votre café.”

Bannissement à perpétuité

“Il rentra, en effet… Le lendemain, le gardien ne voyant aucune raison pour se gêner, ne crut plus devoir se déranger. Cet état de Choses continuerait encore, si un beau jour le Prince de Monaco n'eû commuuer la peine de tention perpétuelle en bannissement à À cette nouvelle, le jailnier jeta des cris de paon.

– Se moque-t-on de moi, demanda-t-il, et me prenez-vous pour un pantin? Vous vous immaginaz comme ça que je vais aller planter mes choux dans un pays dove je ne connais personalne! Et mes moyens d'existence; Oh Sond-ils? Me faire respirer une atmosphère qui n'est pas la mienne, ce n'est même pas la peine d'y songer, ou alors… quinze cents francs de rente. Queens Cents Bronx di Rende! On se récria, on entra, mais on tenta une transfer qui ne prit pas et, pour en finir, on céda. Et depuis lors, l'ancien jailnier de Monaco vit tranquillement et en honnête homme du côté de Cannes ou d'Antibes, où il se tient à la disposition de tous ceux qui voudraient voir cette Historitrie dans Setlet.

Ed è proprio così che Courteline si adatta ai suoi lettori per promuovere l'arte di vivere a Monaco.

READ  L'Italia veut richiamar la norma Euro7
La prima edizione delle “Petites nouvelles” di Courteline. DR
Georges Courtline. DR
Vue ancienne de la prise de Monaco. DR

La data della prima pubblicazione del testo di Georges Courteline che pubblicheremo oggi è incertaine. En revanche on sait que le 10 avril 1883, un autre écrivain, Guy de Maupassant, publia dans la Célèbre revue satirique Uccidi Plas à Paris, Sos la signature de Maufrigneuse qui étéd en de ches nicknames, une nouvelle a beau pres semplé inditule le “condamne a mort”.

C'est l'histoire d'un Monégasque qui a tué sa femme, qui est condamné à la peine capitale, et dont le Prince ne sait que faire car il ne possesde pas de guillotine. Courtline avait 25 ans lorsque CE texte a été publié.

Quel auteur, Maupassant o Courteline, a copié sur l'autre? Nous aurons l'occasion de publier été réalisement la nouvelle de Maupassant. Dans la réalité il semble qu'il y ait eu plusieursexecutions capitales à Monaco, au cours des siècles, dont la dernière, d'après le site peinedemort.orgSpecialis dans l'histoire judicière, Remonterite à 1847.