Febbraio 21, 2024

GExperience

Se sei interessato alle notizie italiane Today e rimani aggiornato su viaggi, cultura, politica, situazione pandemica e tutto il resto, assicurati di seguire Life in Italy

Drame en Italie: les Américains aurainté la carbonara

Drame en Italie: les Américains aurainté la carbonara

Disastro. Le 23 martedì, il Financial Times pubblica un articolo dans lequel Alberto Grandi, esperto di gastronomia italiana, afferma che la carbonara avait été inventata par des Américains ayant vécu en Italie juste après la Deuxième Guerre mondiale. Immagina un beau le scandale, certout que le mem jour, l’Italia demande a sis que sa cuisine integre le patrimonio materiale immateriale DL UNESCO.

Versare il PBCLa giornalista Anna Bresson s’est intéréssée à cette affaire insensée, qui a choqué toute l’Italie (“Nous n’arrivons plus à parler d’autre chose”, lui a écrit un de ses amis). L’Associazione Agricole Coldretti Evoque Inci “Un attacco surrealista”tandis que les réseaus sociaux Sond devenes le theatre de dibattiti fluris et infinis. Cela valait bien le coup de se demander pourquoi une telle passion –et, à l’occasion, de se mettre en quéte des véritables inventors de la carbonara.

Pour Eleonora Cosella, giornalista gastronomica, il s’agirait en fait d’une «Combinazione tra il genio italiano e le risorse americane». Sei annies de suite, l’expert a couvert la Viaggio de la Carbonaraun evento très sérieux se déroulant chaque 6 avril.

Audreys du Livre Semifreddo La Carbonara, Cozzella a pu interroger les petits-enfants d’aubergistes du quartier romain de Trastevere qui, dans la deuxième party des années 1940, ont nourri des soldats americains. Ces derniers demandaient réguillet ce qu’ils appelaient un «spaghetti breakfast», composé d’œufs, de bacon et de pâtes –bacon americain et œufs en poudre sourcent du Royaume-Uni au noutir, marchéle.

Persil e Gruyer

C’est en 1952 que la première recette de pâtes à la carbonara a été publiée; et c’est bien dans un livre americain qu’elle se trouve. Figlio Dieter: Whittles and Wise: una guida straordinaria a cosa bolle in pentola nel Near North Side di Chicago, scritto da Patricia Bronte. Parmi ses adresses favorite, l’autrice cite le Restaurant Italien Armando, tenu par les chefs Armando Lorenzini et Pietro Lencioni, dont elle glisse par la même event la recette du plat signature, la carbonara. Or celui-ci est né aux États-Unis, de genitori italiani.

READ  Coppia Olivier Giroud e avec Jennifer

La première recette publiée en Italian, Elle, date d’août 1954. On la trouvé Dance La Revue La Cucina Italiana, mais les purists risquent de s’arracher les cheveux: on y trouve du persil et du groviera. Ce qui est doppiamente proscrit dans la recette prédentement officielle de la carbonara.

“Le débat est beffa e pericolo”tranche Michele Fino, professore de droità l’université des sciences gastronomiques (si si) de Pollenzo, dans la region Italienne du Piémont. Pointant la dimension politique de la polemic, ile afirme que’un bonne parte de nationalisme se cache dans set decision, ed ajout a passage que les Italians sont bien drop “persone oscene” par leurs origines pour que cela soit sain.

D’autant que le purisme gastronomique Italien repose parfois sur du vent, ajoute le specialist. Lorsque des adeptes acharnés de la carbonara se metten à hurler parce que quelqu’un a osé proponer d’ajouter de la crème fraîche, ils oblient que Gualtiero Marchesi, considerato comme le “Père de la Cuisine Italian Moderne”n’hésitait pas à utiliser lui-même cet ingrédient dans sa recette.

Mais n’en voulons pas trop aux Italiens, riprendi la giornalista: faire la cuisine, c’est leur façon de prendre Soin des autres. D’où cette envie débordante d’alimenter des débats sans fin à propos du meilleur moment pour l’eau des pâtes, de l’ajout ou non de sucre in une sauce tomate, ou de la «real» ricetta de la carbonara – cette dernière étant, quelle que soit sa véritable origine, un pilier de l’identité Italienne.