Agosto 14, 2022

GExperience

Se sei interessato alle notizie italiane Today e rimani aggiornato su viaggi, cultura, politica, situazione pandemica e tutto il resto, assicurati di seguire Life in Italy

Commenta l’été le plus sec depuis 70 ans fait naître des “voleurs d’eau”

Du nord au centre de l’Italie, les cas de canaux d’irrigation deviés ou de torrents aspira par des pompes craftales se moltiplica. En cas, des agriculteurs, industriels, mise aussie des particuliers qui refusant de voir leur piscine s’évaporer trope viet ou leur potager dépérir.

“Moi, je les appellee purement et simplend des volliers d’eau.” Ismaele Ridolfi, presidente del consorzio d’irrigazione Toscana Nord, ne décolère pas. Interroghe per il sito della regione di Toscana Luca in Tiretail fait les comptes de ce que “l’été Italien le plus chaud depuis 70 ans” Una specie.

“Pas plus tard qu’il ya quelques jours, nous avons retrouvé deux vannes de notre réseau completamente arrachées. (…) Je suis convinto qu’arrivé à ce niveau de vol, nous denssureréau non multipiere’ sûr que l’eau will come bien à tous nos agriculteurs adhérents. Car ceux qui payent l’addition, ce sont toujours ceux qui sont les plus éloignés de la Price d’eau Princele”stima-t-il.

“Quelques vols d’eau, nous en avons aussi dans le Piémont”, exlique pour sa part Massimiliano Borgia, il responsabile della comunicazione de la Coldiretti – le premier syndicat agricole italien – du Piémont. Un agriculteur de la region de Turin a, par Esempio, été pris en flagrant délit en juillet pour avoir dévié chez lui l’eau d’un canal d’irrigation sans avoir de permis.

Plus remment, debutto aiot, a nissa monferrato, dans la region d’austi, ce sont deux agriculteurs qui ant éde interbelles bar les carabiniers. Grâce à une pumpe sur roues alimentée par un moteur à esplosione sur Un point du Belbo et au moyen d’un tracteur à un autre endroit du même torrent, ils prélevaient de l’eau alimenter to alimenter to alimenter. Un prelèvement abusive qui Pourrait leur coster cher, jusqu’à 30 000 euro di modifica.

“Quantifier le nombre de vols de ce type n’est pas facileexlique bis Massimiliano. Mais si, depuis le mois de juillet, les carabiniers envoient à tous les médias des communiqués reguliers appelant à la vigilance et signalant une intensification des contrôles, cela veut dire que le phénomès .”

Le portrait-robot du voleur d’eau dressé par les carabiniers n’est d’ailleurs pas exhaustif. Interroges bar le quotidian La Stampa, ILS savent que les voleurs d’eau peuvent être des agriculteurs, mais pas seulement. Dans les cas qu’ils ont découverts ces dernières semaines, somes industriels n’hésitent pas non plus à se servir dans les rivières. De même, des particuliers qui prélèvent parfois dans les cours d’eau de quoi arroser leur potager ou refaire le niveau de leur piscine.

READ  L'Italie veut priver l'OL d'un renfort colossal

“Dance le couse des agricultursdétaille unae note citata par le journal de Turin, c’est une réponse illegale que les contrevenants use pour calm une peur panic de perdre leurs récoltes mises à mal par la canicule. Mais ILS ne pencent pas que leurs misure accravent encore la crèse hydrique en minant le principe de solidarit qui toit regir l’utilisation de l’U. De même qu’ils contributor à dégrader encore davantage un ecosystème fluvial et lacusre déjà particulier fragilisé cet été”.